Nenhum turista neste verão no acampamento municipal de Erstein

Le camp municipal d’Erstein est menacé. Il ne sera plus ouvert aux touristes cet été, mais à partir du lundi 4 avril, il ne sera accessible qu’aux habitants disposant de parcelles à l’année, grâce à une solution trouvée mercredi par la mairie. Mais son avenir est incertain et soumis à des consultations citoyennes en septembre.

Plus de gestionnaire pour le camping

Ce sont les « graves manquements » du gestionnaire du camp, relevés par les services des finances publiques, qui, selon l’édile, lui ont donc retiré sa capacité de gestion : c’est-à-dire qu’il n’a plus le droit de reprendre le camp. Depuis que le maire l’a appris le 22 mars, il était trop tard pour trouver quelqu’un d’autre pour la saison.

Mobilisation des résidents

Les moines du camp, qui louent des parcelles d’avril à septembre, se sont donc retrouvés au pied du mur, et de surcroît, mobilisés, prévenant les riverains et lançant une pétition, comme JR, venu d’Espagne voir ses petits-enfants à Erstein avec son camping-car. qui n’imagine pas voir le camp disparaître : « J’ai tellement de souvenirs, de barbecues, de bains, de joies que j’ai rencontré mes petits-enfants et mes amis… » Comme lui, beaucoup sont des « nomades », mais d’autres sont des citoyens qui vivent à proximité , dans de petits appartements en ville, et pour qui le camping est une bouffée d’air frais.

Rassurez-vous : la mairie a veillé à ce que la partie « assise » du camp soit ouverte et que l’accès à l’eau et à l’électricité soit garanti. Le plan d’eau sera facilement accessible aux habitants d’Erstein. Mais il n’y aura pas de lieux de passage cet été.

Consultation citoyenne en septembre

Consultation citoyenne en septembre

Le numéro a également été suspendu pour l’été prochain. Le maire Michel Andreu Sanchez estime les travaux de rénovation entre 600 000 et plus d’1 million d’euros, et souhaite donc demander aux citoyens de la ville en septembre : « C’est une consultation pour leur demander s’ils veulent que nous fassions ces investissements importants, pas forcément prévus dans le mandat municipal, ou s’ils souhaitent exprimer des opinions différentes.